Олимпиада проводится в два тура: письменная и устная части. Письменная часть состоит из заданий по грамматике, лексике, страноведению и чтению. Время, отведенное на выполнение заданий – 2-2,5 часа. Общий балл – 70. В конце даны ключи.
Задания для монологического высказывания даны в 6 вариантах. Максимальная оценка – 30 баллов. В конце даются критерии оценки устного тура.
Общее
количество баллов – 100.

 

I. Test : lexique, grammaire, civilisation

I. Complétez l’expression et précisez sa signification :

1. Être ... comme l’eau de roche signifie

a. clair
b. transparent
c. bruyant

1. faire du bruit comme une rivière de montagne.
2. que l’eau qu’on boit est potable.
3. être évident, compréhensible.

2. Prendre le ... des écoliers signifie

a. cartable
b. plumier
c. chemin

1. être prêt pour aller à l’école.
2. être prêt à écrire une composition.
3. prendre le chemin le plus long qui permet de s’évader.

3. Ça coûte les ... de la tête signifie

a. oreilles
b. yeux
c. cils

1. être cher.
2. être bon marché.
3. être gratuit.

4. Elle a une taille de .... signifie

a. mouche
b. guêpe
c. éléphant

1. qu’elle est petite.
2. qu’elle est enceinte.
3. qu’elle est mince.

5. Bâtir des ... en Espagne signifie

a. des gratte-ciel
b. des maisons
c. des châteaux

1. avoir de grands rêves, faire de grands projets.
2. construire pour des siècles.
3. en Espagne on fait des constructions de ce type.

II. Choisissez entre :

a. du moment que
b. au moment où

1. ... il m’a fixé un rendez-vous ici, je sais qu’il viendra, même s’il doit être en retard.
2. ... l’horloge a sonné, elle est entrée dans la pièce.
3. ... tu m’as téléphoné, j’étais en train de chercher ton numéro dans l’annuaire pour t’appeler.
4. ... je t’ai promis de te prêter 50 euros, tu sais vraiment que tu peux compter sur moi.

a. tant de
b. tant que

5. Il a mis ... jours pour préparer sa toiture, que la maison a été inondée par la pluie à plusieurs reprises.
6. Tu peux venir chez moi ... tu voudras.
7. ... tu ne sauras pas si ton dossier a été accepté, tu ne pourras faire de projets.

a. accident
b. incident

8. Il lui arrive, par ..., de faire des fautes d’orthographe.
9. Le voyage s’est bien passé, sans ... .
10. Le présentateur de la télévision a dit : « Par suite d’un ... technique, indépendant de notre volonté, l’émission va être interrompue pendant quelques minutes ».

III. Choisissez la variante correcte entre parenthèses. Mettez les verbes entre parenthèses à la forme convenable au contenu du texte.

Peu après, le patron m’a fait appeler et, sur le moment, j’ai été ennuyé parce que je (penser) qu’il me (dire – le futur immédiat dans le passé) de (peu – le comparatif) téléphoner et de (bien – le comparatif) travailler. Ce n’était pas cela du tout, et il me (déclarer) qu’il (avoir) l’intention d’installer (un, le, –) bureau à Paris qui (traiter) ses affaires sur la place, et directement, avec les grandes compagnies et il (vouloir) savoir si je (être disposé) (à, de, –) y aller. Cela me (permettre) (à, de, –) vivre à Paris et aussi (à, de, –) voyager (une, la, –) partie de l’année. « Vous (être) jeune, et il me semble que c’est (une, la, –) vie qui doit vous plaire. » Je (dire) que oui mais que dans le fond cela me (être) égal. Il me (demander) alors si je ne (être) pas intéressé (à, de, par) (un, le, –) changement de vie. Je (répondre) qu’on ne (changer) jamais (de, de la, d’une) vie, qu’en tout cas toutes se valaient et que (ma, mienne, la mienne) ici ne me déplaisait pas du tout. (Albert Camus, L’Étranger)

IV. Choisissez la variante qui vous semble correcte.

1. Je leur ai prêté ... camion, ... est trop petit pour transporter ... marchandises.
a. ce, leur, leur
b. mon, le leur, leurs
c. ma, le leur, leur
d. mon, leur, leurs

2. Cette femme ... j’ai oublié le nom se spécialise en médecine pour enfants.
a. qui
b. dont
c. que
d. à qui

3. Si tu ... venue l’entendre chanter, tu ... été enchantée.
a. es, a
b. étais, auras
c. étais, aurais
d. es, auras

4. Si vous avez reçu sa lettre, vous devez ... répondre sans tarder.
a. y
b. en
c. à elle
d. d’elle

5. Jacques t’a rendu tes lettres ? – Oui, il ... a rendues hier.
a. m’en
b. les me
c. me les
d. en me

6. Cet homme n’aime pas qu’on ... offre des habits. Il préfère acheter lui-même ... qu’il met.
a. lui, ce
b. l’, les siens
c. lui, cela

7. Elodie assure qu’elle ... son fils s’il ... des bêtises.
a. punit, fera
b. punira, fait
c. puni, fait
d.a puni, fait

8. Monique a essayé ... un nouveau coiffeur. Qu’est-ce que tu penses ... sa nouvelle coiffure ?
a. d’, à
b. à, de
c. -, de
d. -, à

V. Connaissez-vous la France ?
1. À qui appartient cette citation : « Il faut manger pour vivre et non par vivre pour manger » ?
a. Maupassant
b. Molière
c. La Fontaine
d. Maurois

2. Le maquis est ...
a. un ensemble de grottes et de gouffres.
b. un type de végétation méditerranéenne.
c. une forêt de chênes verts.
d. un désert.

3. La cathédrale de Rouen a été peinte sous différents éclairages par ...
a. Renoir.
b. Monet.
c. Manet.
d. Cézanne.

4. L’équivalent français de l’Oscar américain est ...
a. le Molière.
b. le César.
c. la Palme d’or.
d. le Goncourt.

5. La capitale de la Gaule romaine était ...
a. Arles.
b. Orange.
c. Lyon.
d. Nîmes.

II. Compréhension écrite

Lucie ou la femme sans ombre

Donc je l’appellerai Lucie. C’était ma maîtresse et je l’aimais. Je précise que j’avais dix ans. Je n’oublierai jamais ses robes de laine multicolores ou ses jupes longues, noires et amples de bohémienne, ses foulards, ses colliers de coquillages, ses ballerines (jamais je ne lui ai vu cette abomination : des chaussures à hauts talons !). Ses jambes nues et bronzées se nouaient sous la table surélevée à hauteur de nos visages, comme une épaisse torsade de chair, impeccable et douce. Je n’oublierai jamais surtout la couronne de fleurs des champs dont elle s’était coiffée une nuit de la Saint-Jean pour danser avec nous autour du feu de joie. Elle avait une natte qu’elle nouait autour de sa tête ou qu’elle laissait pendre dans son dos. Parce que j’avais un album illustré de contes populaires slaves, je lui trouvais l’air russe ou ukrainien, exotique en tout cas.

Vous m’avez peut-être insuffisamment compris quand j’ai parlé de maîtresse. Il est en effet bien remarquable que le français emploie le même mot pour désigner l’amante d’un homme marié, sa seconde femme en somme, et l’enseignante qui se charge des écoliers les plus jeunes. Car, notez-le, on parle de « professeur » pour les plus grands. La première femme d’un enfant, c’est évidemment sa mère. L’enseignante qu’il trouve à l’école, c’est la seconde femme de sa vie, sa maîtresse, et il n’est pas rare que par inadvertance1 il l’appelle maman. Est-ce une erreur pendable ? On peut se le demander. Il y avait jadis une tradition qui faisait de l’institutrice une vieille fille disgraciée toute en lorgnons et en chignons, d’une sécheresse caricaturale. Je suis tout prêt à m’insurger contre cette image, mais l’histoire de ma Lucie prouve peut-être qu’il était sage de prévenir ainsi toute confusion.

Donc j’avais dix ans et j’aimais ma maîtresse. J’étais prêt à toutes les manœuvres pour entrer dans ses grâces. Comme j’étais un élève médiocre, ni brillant, ni cancre, aucunement remarquable en quoi que ce fût, la tâche n’était pas aisée. D’autant plus que ma passion était partagée par tous les élèves de la classe. Tout nous persuadait que nous étions des êtres à part, privilégiés, prestigieux pour appartenir à Lucie. (Michel Tournier, Le Médianoche amoureux)

________________________
1 Par défaut d’attention : par mégarde.

Choisissez la bonne réponse.
1. Dans quelle école le garçon faisait-il ses études ?
a. à l’école maternelle ;
b. à l’école primaire ;
c. à l’école secondaire.

2. Pour le garçon les chaussures à hauts talons sont :
a. des merveilles ;
b. une belle invention ;
c. des horreurs.

3. De quelles deux significations du mot « maîtresse » s’agit-il dans le texte ?
a. enseignante  à l’école primaire et amante;
b. féminin de « maître » et fiancée ;
c. propriétaire et amie.

4. Quelle est l’attitude du garçon à l’égard de sa maîtresse :
a. ironique ;
b. critique ;
c. admirative.

5. Quel est le sens du mot « manœuvre » dans le texte ?
a. démarches maladroites et sans résultat ;
b. moyens pour attendre un but ;
c. intrigues.

6. Pour le garçon l’image traditionnelle de maîtresse est :
a. flatteuse ;
b. juste ;
c. péjorative.

7. Quel air le garçon trouvait-il exotique ?
a. russe et ukrainien ;
b. bohémien ;
c. français.

8. Quel est le ton du narrateur dans le texte ?
a. pathétique ;
b. comique ;
c. lyrique.

9. La maîtresse s’appelait-elle vraiment Lucie ?
a. non ;
b. oui ;
c. le narrateur n’en dit rien.

10. Quel est le sens de l’expression « pour entrer dans ses grâces » ?
a. pour obtenir son pardon ;
b. se montrer obligeant ;
c. pour obtenir ses dispositions favorables.

III. Conversation

Racontez votre histoire qui commence et finit par les phrases ci-dessous. Choisissez une des variantes proposées.

1. J’avais quatre ans, a dit Nathalie, quand ma mère a quitté mon père pour épouser ce bel Allemand.
...
Depuis il y a eu la Révolution et je ne l’ai jamais revu.
2. Au cours d’un été nous campions au bord d’un lac canadien.

C’était la musique qui avait ouvert les portes.
3. J’ai bien connu un brochet, cet été.
...
Depuis ce jour-là, je n’ai plus jamais pêché en rivière.
4. C’est une journée d’été.
...
Ce jour-là il fera beau, il fera chaud, on mangera dehors, et ta main sera posée sur ma main d’écrivain.
5. Les bateaux en été doivent être pleins à l’aller et pleins au retour.
...
Une journée, on a au moins gagné ça.
6. Je m’attendais à recevoir une carte postale des enfants.
...
Il était temps que les enfants m’envoient une carte postale de vacances.


Corrigés

I. Test : lexique, grammaire, civilisation
I.
a – 3 ; c – 3 ; b – 1 ; b – 3 ; c – 1
II.
a ; b ; b ; a ; a ; b ; b ; b ; a ; a
III.
j’ai pensé ; qu’il allait me dire ; moins ; mieux ; m’a déclaré ; avait ; un ; traiterait ; voulait ; j’étais disposé ; à ; permettrait ; de ; de ; une ; êtes ; une ; j’ai dit ; m’était ; m’a demandé ; n’étais ; par ; un ; j’ai répondu ; changeait ; de ; la mienne
IV.
b ; b ; c ; a ; c ; a ; b ; c
V.
b ; b ; b ; c ; c

II. Compréhension écrite
b ; c ; a ; c ; b ; c ; a ; c ; b ; c


Схема оценки выполнения устного задания

27-30

Отличное владение языковым материалом с применением различных стилистических средств, большой лексический запас, практическое отсутствие затрудняющих коммуникацию ошибок, естественное произношение, адекватное творческое решение коммуникативных задач.

22-26

Четкое и уверенное решение поставленных коммуникативных задач, отсутствие затрудняющих коммуникацию ошибок, но при этом вокабуляр, достаточно разнообразный и  адекватно используемый, ограничен рамками программных требований. В интонации и произношении слишком явно проявляется влияние родного языка.    

17-21

Достаточно уверенная, естественная речь, вокабуляр ограничен, но применяется адекватно, грамматические ошибки достаточно редки, и, в целом, не затрудняют коммуникацию. Коммуникативные задачи решаются, но учащийся старается не выходить за рамки конкретно сформулированной задачи.                

12-16

Коммуникативные задачи решаются, но чувствуется не достаточно широкий лексико-грамматический репертуар, которым владеет учащийся. Речь не всегда оправдано паузирована. 

7-11

Наличие фонетических, лексических и грамматических ошибок отвлекает от решения коммуникативных задач, хотя те, в целом, решаются.   

1-6

Ошибки и ограниченный лексико-грамматический репертуар затрудняют коммуникацию; коммуникативная задача практически не решается.

0

Абсолютно неприемлемое представление материала, из-за количества ошибок и/или недостаточного объема текста.

 

Top.Mail.Ru Яндекс.Метрика